Les Rohingyas, le peuple le plus persécuté du monde

Les Rohingyas, le peuple le plus persécuté du monde

Les Rohingyas sont un peuple descendant de commerçants et de soldats arabes, mongols, turcs, bengalis et portugais. Ce peuple s’est converti à l’Islam au XVème siècle. C’est également à cette époque que les Rohingyas sont arrivés en Birmanie mais ils ont rapidement été traités d’immigrants illégaux bangladais.

En 1982, une loi a été votée afin de retirer la nationalité birmane aux Rohingyas. Pendant 30 ans, ce peuple a été traité avec mépris et surtout violence. La Birmanie étant un pays de plus de 51 millions d’habitants dont la plupart sont bouddhistes, les Rohingyas sont rejetés à cause de leurs croyances. À ce jour, les Rohingyas sont au nombre de 800 000 dans ce pays particulièrement peuplé, ce qui représente un chiffre relativement faible.

Les souffrances de ce peuple ne s’arrêtent pas là puisqu’en 2012, un Rohingya a été accusé d’avoir violé une Birmane, ce qui a provoqué un élan de haine envers ce peuple surtout dans le Nord-Est de la Birmanie. Plusieurs dizaines de Rohingyas ont été massacrés. Et le cauchemar ne semble pas prêt de s’estomper puisqu’actuellement, les Rohingyas n’ont pas le droit de travailler, d’étudier et de se marier. En plus de cela, ils sont très souvent expropriés, extorqués et ne peuvent pas obtenir de soins médicaux. La plupart d’entre eux vivent dans des camps de fortune et sont extrêmement pauvres.

 Pour fuir ces violences et cette injustice, de plus en plus de Rohingyas quittent le pays en espérant pouvoir atteindre les côtes malaises et indonésiennes. Si, quelques-uns parviennent à passer entre les mailles du filet, d’autres ont beaucoup moins de chance et finissent réduits en esclavage par des trafiquants une fois arrivés en Thaïlande.

Les Rohingyas sont un peuple qui a souffert par le passé et qui continue de souffrir encore aujourd’hui. D’après l’ONU, il s’agirait du peuple le plus persécuté du monde. Leur existence est totalement reniée, leurs croyances sont bafouées et ils sont rejetés de tous, traités comme des parias. Nul ne les considère comme des êtres humains. Un constat vraiment alarmant à l’époque où nous nous trouvons. Comment de telles cruautés peuvent-elles encore exister ?

Partager ce post

Commentaires ()